Il restait un carré libre... et six plants de tomates "money maker", les plus résistantes et productives, ainsi qu'un plant de tomates-cerises. Nicolas les a installées dans une petite cabane "sur mesure", sinon avec la pluie, c'est le mildiou garanti... Et dans les carrés libres, on a repiqué du basilic (il fait paraît-il bon ménage avec les tomates).