Même si on n'a que quelques ares de jardin, je caressais le rêve d'installer un jour une prairie fleurie.

Au mois de mai, profitant de la disparition du tronc de notre vieux noyer, voici un petit bout de terrain qui fera bien l'affaire. J'y ai semé et repiqué un peu n'importe quoi : cosmos, soucis, pavots, marguerites des prés... J'ai ajouté un sachet de fleurs "sauvages" (???) acheté chez Hema, bref, rien de très orthodoxe...

Semis d'une prairie fleurie

Voici le résultat 2 mois et demi plus tard :

Mini prairie fleurie

Evidemment, vous allez sourire si je vous montre à quoi ressemble ma prairie de rêves : quelque chose entre ces deux photos...

Prairie fleurie
Prairie fleurie naturelle dans les fonds de Wartêt (15 mai)

Prairie fleurie
Prairie fleurie semée à Neufchâteau, près du Moulin du lac (20 juillet)

Pour ceux qui veulent éviter les erreurs de jeunesse, comme dirait mon papa, consultez le site d'ECOSEM et la liste des plantes conseillées dans les "vraies" prairies fleuries. Il faut en effet y éviter les espèces botaniques et ne pas semer de graminées (herbe) sur les petites surfaces.

Par ailleurs, le GROS défaut des "fausses" prairies fleuries (celles que l'on sème) est qu'elles ne se renouvellent pas spontanément et/ou s'épuisent au bout de quelques années. Le défi sera donc d'y installer des espèces qui s'y trouvent suffisamment bien pour s'y ressemer toutes seules. Je compte néanmoins griffer le sol une fois par an et en ôter les indésirables parfois bien envahissantes (boutons d'or, séneçon, etc.). Et y ajouter des espèces déjà présentes au jardin: souci des moissons, nielle des blés, achillée, petite pimprenelle, eupatoire chanvrine, plantin, origan, tanaisie, cardère,...