Quoi de neuf au potager ?

>> Retour au site de notre jardin











Suivez-nous ! facebook  twitter                            

vendredi 20 mai 2011

Un potager gallo-romain chez soi...

Ce mercredi, lors d'une excursion familiale à l'Archéoparc de Rochefort, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un jardin historique, avec un potager directement inspiré des traités de botanique de Palladius (De l'agriculture, écrit au IVème S) et de Pline l'Ancien (Histoire Naturelle, Ier siècle après JC).

Des agronomes et des archéologues se sont mis ensemble pour faire revivre l'Histoire à travers les plantes, et faire revivre les plantes qui font notre Histoire. C'est génial !



Un panneau explicatif décrit (bien mieux que moi) les préceptes du jardinage gallo-romain. En voici la retranscription :

"Le potager est aménagé suivant le modèle des potagers romains : les légumes y sont cultivés dans des planches rectangulaires (environ 3,6m sur 1,8m) entourées de sentiers. Seuls des engrais et des amendements naturels sont employés (compost, fumier, chaux). Les dates des semis tiennent compte des phases et positions lunaires et les associations favorables entre légumes sont recherchées. Des méthodes naturelles de lutte contre les maladies et ravageurs sont utilisées. Le nombre de légumes consommés à l'époque gallo-romaine était bien plus important qu'actuellement. Les Gallo-Romains ne se contentaient pas de faire posser des légumes dans un potager (espèces cultivées). Ils récoltaient aussi de nombreuses plantes sauvages dans la Nature."



Les Gallo-Romains classaient les légumes en 7 catégories relatives à la partie consommée de la plante :
  1. Les racines alimentaires : plantes dont on consomme les racines ou les bulbes (ex : brione dioïque, poireaux)
  2. Les asperges : elles sont consommées sous forme de jeunes pousses
  3. Les artichauds : légumes consommés pour leurs fleurs
  4. Les salades : ce sont les plantes dont on consomme les feuilles crues
  5. Les épinards : contrairement aux salades, les feuilles de ces plantes sont consommées cuites (ex : arroche, chénopode Bon Henri)
  6. Les graines : plantes dont les graines sont consommées (ex : fèves, haricots grimpants)
  7. Les fruits : les fruits de certaines plantes sont consommées en légumes.

Les planches regroupent généralement des légumes de la même catégorie. On pratiquait la rotation des cultures d'une année sur l'autre.

Désormais, les plates et légumes gallo-romains seront à l'honneur dans notre potager ! Voici quelques espèces que l'on trouve déjà chez nous :

Acanthe Amarante
L'acanthe et l'amarante

Arroche Cabaret des oiseaux
L'arroche et le cabaret des oiseaux, utilisé pour carder la laine

Chardon Marie Chénopode Bon Henri
Le chardon Marie et le chénopode Bon Henri

Les tomates de Nicolas

Nicolas est un jardinier heureux...



Après une rude soirée de travail à la serre, toutes ses tomates sont en terre !



Autres articles sur les tomates de notre potager...

Germination

Rien ne me met plus en joie que de voir pointer, dans un pot ou au potager, les premier signes de vie de mes semis...


Jeune pousse de courgette


Jeune pousse de cosmos

Et c'est encore plus chouette quand on a récolté ses propres graines !

J'ai réussi mes semis, mais j'ai raté presque toutes mes photos... Je me suis donc rattrappée sur une autre sorte de germination, tout aussi utile au jardin et qui ne met pas que moi en joie ;-)

dimanche 15 mai 2011

Portes ouvertes au jardin bio de Patricia Gramme et Daniel Van Daele

Quand ils sont arrivés voici 9 mois à Ottembourg, une prairie s'étendait devant la maison de Daniel et Patricia.

Le Jardin bio de Patricia Gramme à Ottembourg

Aujourd'hui, légumes, fruits, aromates et abris pour les auxiliaires cohabitent gaiment avec l'herbe folle, les renoncules et les pissenlits. Désordre inacceptable pour le jardinier traditionnel, ce foisonnement de Nature a plusieurs avantages :
  • Éviter l'évaporation du sol et donc les arrosages.
  • Cultiver ensemble les plantes qui se font du bien. Par exemple, alterner les fraisiers avec l'ail, les oignons et les échalotes
  • Procurer des abris aux auxiliaires du jardinier comme le hérisson, le perce-oreille, les crapauds,...

Le Jardin bio de Patricia Gramme à Ottembourg Le Jardin bio de Patricia Gramme à Ottembourg

Guidant inlassablement les visiteurs (au point même qu'il en avait oublié de manger !), Daniel nous donne ses trucs et astuces de jardinier bio.

Quelques exemples :
  • Mettre des épluchures de citron au pied des arbres fruitiers pour faire fuir les fourmis
  • Attirer les limaces avec une cuiller de son cachée sous une soucoupe, les récolter et les offrir en festin aux poules du voisin
  • Cultiver des fèves qui, en se couvrant de pucerons, attireront les coccinelles très tôt dans la saison

Le Jardin bio de Patricia Gramme à Ottembourg Le Jardin bio de Patricia Gramme à Ottembourg

Daniel et Patricia veillent aussi à transmettre des messages plus fondamentaux aux visiteurs :
  • Il faut beaucoup observer
  • Le but est d'atteindre un équilibre pour que le jardin vive de lui-même
  • Et surtout... A chacun son jardin !
Le Jardin bio de Patricia Gramme à Ottembourg Le Jardin bio de Patricia Gramme à Ottembourg

Seul regret, à mes yeux, le manque de recherche esthétique dans le jardin : pas de fleurs, les murets en béton, les vieilles bouteilles de plastique qui traînent... A quand le bio qui rime avec déco ?

Prochaines portes ouvertes dimanche 18 septembre 2011 de 9h à 17h
Informations : patricia.gramme@telenet.be

Suivez l'évolution du jardin pas à pas sur Facebook

Mes coups de cœur au Festival des Plantes 2011

C'est toujours avec bonheur que nous nous rendons au Festival des Plantes, organisé deux fois par an au Château de Beez (Namur).

Festival des Plantes à Beez

D'abord pour la proximité, puis pour le cadre, et enfin pour rencontrer des exposants passionnés et hyper-spécialisés. Lors de cette édition de printemps, nous ne fument pas déçus, sauf de l'absence de Kokopelli où nous devions faire le plein de semences pour le potager...

Nous nous sommes bien rattrapés avec trois stands "coups de coeur" :

Rakaboots

Un porte-bottes à visser au mur, présenté pour la première fois à Beez par son concepteur. Un objet malin, de belle finition et fabriqué en Europe (Pologne) sur base de plans "made in Belgium". J'aime les gens qui osent entreprendre sur base d'une bonne idée toute simple.

http://www.rakaboots.com (en construction)

Happyvivaces

Une pépinière de plantes vivaces située à Bovesse, non loin de Namur. Toutes les plantes, cultivées en plein air et de façon bio, respirent la santé. Marc, le propriétaire, a une culture impressionnante sur les fleurs. On l'écouterait même longtemps après la fermeture ! Nous avons promis de revenir en octobre, dès que j'aurai creusé de nouveaux massifs dans la pelouse !!!

http://www.happyvivaces.be

Histoires de Plantes

Catherine Mathys est une personne extraordinaire et je ne saurais dire si c'est elle ou les trésors présentés sur son stand qui nous ont le plus séduits...

Des variétés de plantes comestibles rares, anciennes, exotiques ou inconnues, ou le tout à la fois, avec tous les conseils pour les cultiver, les consommer, les bouturer, les conserver,... On a presque tout voulu achter, mais la taille de notre potager et la nature de notre sol nous ont permis d'être un rien raisonnables...

Nous nous réjouissons de vous présenter nos cultures de souchet comestible, chénopode Bon Henri, coriandre mexicaine, citronnelle de Madagascar, sauge ananas, fenouil marin, brede mafane, absinthe et autre tulbaghia violacea. Le tout en provenance du Centre Horticole de Gembloux.

Mais Madame Mathys est également passionnée par les fleurs, et c'est ne grande partie grâce ses conseils que de merveilleux jardins ont vu le jour à Namur :

http://www.histoiresdeplantes.be

dimanche 8 mai 2011

Bête à Bon Dieu

Question : pourquoi la coccinelle s'appelle-t-elle "Bête à Bon Dieu".

Coccinelle au jardin

Réponse : parce que l'on dit "Bon Dieu, que c'est difficile de photographier une coccinelle !!!" Elle tourne et grimpe à toute allure, et puis elle disparaît... J'aimerais d'ailleurs bien la retrouver, car mes rosiers, envahis de pucerons, auraient bien besoin d'elle !!!

Coccinelle au jardin

Et si vous avez une autre explication pour le joli nom de cette dame à pois, écrivez-moi un petit mot !

Premier pavot !

La floraison du premier pavot vivace marque le début du plus joli mois au jardin.

Floraison d'un pavot vivace rose pâle

Mai, mois de Marie, mois du seringat qui embaume l'air, mois des semis au potager, de la plantation des tomates, des longues soirées...

Floraison d'un pavot vivace rose pâle

Quant au pavot, il a fait le bonheur des bourdons qui se sont précipités sur ses alléchantes étamines !

Floraison d'un pavot vivace rose pâle