Eh oui, cela vous peut-être vous surprendre, mais ma prise de conscience sur la nécessité de mieux choisir son alimentation est beaucoup plus récente que ma passion pour le potager et le jardinage.

Mais comme il n'est jamais trop tard pour bien faire, je me suis lancée depuis septembre dans une série de bonnes résolutions :

  1. Me mettre à la cuisine (15 ans que mon mari chéri est aux fourneaux, à part pour les potages et quelques expériences à base de plantes sauvages)
  2. Acheter uniquement (j'essaie du moins !) les denrées alimentaires dans des petits commerces de qualité (boulanger, boucher, légumier, fromager).
  3. Garder le supermarché pour les aliments de base (bio si possible), une fois par semaine et une liste à la main
  4. Eviter les aliments préparés ou manufacturés (avec quelques exceptions quand même pour les enfants...)
  5. Faire les courses en évitant tout déplacement superflu (le saut de puce à la supérette pour un oui ou pour un non, vous connaissez ?)
  6. Bannir les emballages en plastic et en polystyrène qui encombrent les poubelles
  7. Et, last but not least, manger les légumes du potager ! Oui, vous avez bien lu, il m'est souvent arrivé de les regarder pousser sans les cueillir, par souci esthétique et par inconscience. Hurlez, j'ai honte mais j'assume !
Pourquoi ces bonnes résolutions ?

Pour prendre le temps de préparer de bons petits repas en famille, pour manger mieux, pour "mettre de l'amour" dans notre cuisine, pour manger notre propre production, pour donner un exemple à nos enfants. En résumé : pour plus de PLAISIR !

La lecture du livre "Eloge de la Lenteur" de Carl Honoré, m'a, je l'avoue, bien influencée, notamment avec son chapitre sur la "slow food".

Eloge de la Lenteur, livre de Carl Honoré

PS : désolée pour le manque de photos dans cet article, mais mon appareil Canon est victime d'obsolescence programmée : il ne me reste plus que le GSM pour faire des photos :-(