Quoi de neuf au potager ?

>> Retour au site de notre jardin











Suivez-nous ! facebook  twitter                            

mardi 25 septembre 2012

Portes ouvertes d'automne à l'Ortie-Culture

Si vous fréquentez les bonnes fêtes des plantes ou le salon Valériane, vous y avez certainement aperçu Marie et Pascal, avec leur collection de graminées, vivaces et légumes exceptionnels.

Ortie Culture

Pourquoi alors se rendre à Stave, dans leur pépinière ? Tout simplement parce que ce n'est pas une pépinière : c'est juste... le paradis !

Ortie Culture Ortie Culture

Ortie Culture

Le site du Fourneau de Vaulx est un adorable hameau, avec des maisons de pierres aux volets bleus, des ruches et une yourte, le tout entouré d'un ruisseau, affluent de la Molignée.

Ortie Culture Ortie Culture

Ortie Culture

Tout autour des habitations, c'est une succession de jardins plus beaux les uns que les autres.

Ortie Culture Ortie Culture

Ortie Culture Ortie Culture

Ortie Culture Ortie Culture

Commençons par le potager fleuri près de la maison. De petits sentiers ondulent entre les parcelles de légumes ou d'engrais vert.

Ortie Culture Ortie Culture

Les framboises, les aromatiques et les fleurs se mélangent avec talent (celui de la nature et de la jardinière !) avec les légumes qui poussent ici avec bonheur.

Ortie Culture Ortie Culture

Vous passerez également par le jardin des légumes des Andes (les oxalys de Pascal feront fureur le printemps prochain).

Ortie Culture Ortie Culture

Derrière une haie, la vieille serre en fer forgé est un décor de théâtre où les bottes et les outils semblent attendre le jardinier, en papotant avec les tomates. Parlons-en des tomates ! De l'autre côté du jardin, une serre tunnel en abrite près de 200 variétés différentes !

Ortie Culture Ortie Culture

Sans parler des courges, des piments, des plantes condimentaires...

Ortie Culture Ortie Culture

Dans la parcelle en pente située entre la maison et les serres de la pépinière, vous évoluez entre les graminées, les vivaces, les choux, les aromatiques, les annuelles qui se sont ressemées toutes seules, les légumes vivaces, les arbustes aux couleurs de feu,...

Ortie Culture

Ortie Culture Ortie Culture

Ortie Culture Ortie Culture

Ortie Culture Ortie Culture

On en a "plein les yeux", à tel point que l'on ne sait plus où regarder !

Ortie Culture

Terminer par la pépinière est un peu dangereux pour vos finances mais si vous recherchez des légumes vivaces ou insolites, vous serez au comble du bonheur.

Ortie Culture

La pépinière est ouverte en semaine mais je vous recommande de surveiller l'agenda sur leur site pour les journées de découverte (potager, graminées,...) : http://www.ortie-culture.be

jeudi 20 septembre 2012

Des nouvelles de nos poules

Cela fait 5 mois que nous avons adopté Georgette, Mignonette et Pipelette, trois poulettes bien sympathiques qui font désormais partie intégrante de notre jardin.

Poules en liberté dans le jardin

Trois semaines pile plume après son arrivée, Georgette pondait son premier oeuf, bientôt suivie de ses consoeurs. Toutes trois nous gratifient désormais d'un délicieux oeuf quotidien, mis à part quelques jours de pause par mois.

Oeufs récoltés au poulailler Poules sur le toit du poulailler

Les poules sont également de précieuses alliées dans la lutte contre les limaces. Mignonette est une vraie arme de destruction massive lorsque je la lâche (sous surveillance) dans la permaculture. Bon à savoir : tant qu'il y a des limaces à picorer, elle ne touche pas à la salade ! Je protège toutefois les jeunes plants avec des bouteilles, des pots de fleurs,... sans oublier de mettre un seau sur la chenille de machaon !

Poules en liberté dans le jardin Poules en liberté dans le potager

Notre plus grande joie est d'ouvrir l'enclos et de laisser les poules vagabonder partout dans le jardin. Les haies, le compost et les parterres sont passés au crible mais les vivaces tiennent bien le coup. Nous espérons qu'elles retournent seules dans leur poulailler, mais ce n'est pas encore arrivé.

Ca pousse bien au poulailler Ca pousse bien au poulailler

Nous avons été très impressionnés par la taille des tournesols plantés dans l'enclos. Les poules enrichissent visiblement le terrain. A chaque nettoyage du poulailler (chaque semaine), je ne me prive pas d'épandre la sciure sur les planches de permaculture.

Fumier de poule en permaculture

Nous comptons d'ailleurs déplacer le poulailler tous les 6 mois afin de fertiliser de nouvelles zones du jardin, qui seront ensuite converties en potager ou en massif de fleur... cultivés en permaculture, bien sûr !

Poules en liberté dans le jardin

Sans oublier le bonheur tout simple de rendre visite à ses poules, de leur parler, de les regarder vivre, tout simplement... En bref, adoptez des poulettes, c'est chouette !

Des légumes sans arrosage ?

Chaque année, c'est pareil : on se lance dans les semis en avril et mai, tout pousse bien en juin et puis on part en vacances. Au retour, c'est la désolation au potager :
- des salades de 80 cm de hauteur
- des haricots desséchés sur leur tige
- des courges rabougries qui font pitié
- des endroits où il n'y a strictement plus rien (on retrouve juste l'étiquette du semis...)
- j'en passe, et des pires (et je ne vous montre pas les photos !)...

Si vous avez une résidence secondaire, vous hésitez peut-être à installer un potager, de peur que les légumes ne dépérissent en votre absence.

Pourtant, certains légumes peuvent résister à un été sans arrosage, du moins au nord de la Loire, où les températures restent dans les 20° C et où les périodes de sécheresse dépassent rarement 15 jours consécutifs.

Pour ma part, le Chemin de Compostelle m'attire irrésistiblement chaque été, au point que j'abandonne lâchement le potager durant deux mois ! Je sais, c'est indigne d'une jardinière, mais je suis persuadée qu'avec la permaculture, une bonne planification des semis et un peu de chance, il y a moyen de cultiver des légumes sans devoir arroser.

Petit inventaire des légumes qui ont survécu à un été (belge) sans arrosage :

Les herbes aromatiques

Persil plat et frisé semés au printemps et repiqués en mai
Ciboule et ciboulette
Aneth
Coriandre (elle a fait des graines mais celles-ci sont délicieuses !)

Ciboule Persil plat

Les tubercules

Topinambours
Crosnes du Japon
Ocas du Pérou
Pommes de terre (les feuilles ont entièrement disparu mais les patates sont bien là, sous terre : il faut juste un peu de chance pour les retrouver dans la permaculture !)

Topinambours Ocas du Pérou

Les légumes racine

Carottes et panais
Radis noirs semés en juin
Betteraves
Fenouil
Raifort

Carottes Fenouil

Les légumes feuilles

Bettes
Chicorées "pain de sucre"
Pourpier
Chénopode Bon Henri
Artichaut
Cardon

Bettes Chicorées Pain de sucre

Cresson Céleri

Parmi les légumes qui ont résisté à la sécheresse, on retrouve pas mal de légumes vivaces. Par définition, ces légumes "poussent tout seuls" et ne nécessitent pas d'arrosage. Ils sont les amis du jardinier paresseux et incontournables en permaculture.

Quelques conseils

- Un épais paillage autour des légumes est obligatoire si l'on veut limiter ou supprimer l'arrosage
- Oubliez le potager en carrés qui dessèche beaucoup trop en été : à peu près rien n'y a survécu à part le persil et des mini-carottes ! Attention aussi au sommet des buttes de la permaculture !
- Si vous avez un coin de jardin orienté au nord, ou sous-bois, c'est là que vous mettrez les courgettes durant l'été, en çroisant les doigts pour que les limaces n'en fassent pas un festin en votre absence et qu'il ne pleuve pas trop (attaque d'oïdium).

Capucines et courgettes semées dans un coin ombragé du jardin