Chaque année, c'est pareil : on se lance dans les semis en avril et mai, tout pousse bien en juin et puis on part en vacances. Au retour, c'est la désolation au potager :
- des salades de 80 cm de hauteur
- des haricots desséchés sur leur tige
- des courges rabougries qui font pitié
- des endroits où il n'y a strictement plus rien (on retrouve juste l'étiquette du semis...)
- j'en passe, et des pires (et je ne vous montre pas les photos !)...

Si vous avez une résidence secondaire, vous hésitez peut-être à installer un potager, de peur que les légumes ne dépérissent en votre absence.

Pourtant, certains légumes peuvent résister à un été sans arrosage, du moins au nord de la Loire, où les températures restent dans les 20° C et où les périodes de sécheresse dépassent rarement 15 jours consécutifs.

Pour ma part, le Chemin de Compostelle m'attire irrésistiblement chaque été, au point que j'abandonne lâchement le potager durant deux mois ! Je sais, c'est indigne d'une jardinière, mais je suis persuadée qu'avec la permaculture, une bonne planification des semis et un peu de chance, il y a moyen de cultiver des légumes sans devoir arroser.

Petit inventaire des légumes qui ont survécu à un été (belge) sans arrosage :

Les herbes aromatiques

Persil plat et frisé semés au printemps et repiqués en mai
Ciboule et ciboulette
Aneth
Coriandre (elle a fait des graines mais celles-ci sont délicieuses !)

Ciboule Persil plat

Les tubercules

Topinambours
Crosnes du Japon
Ocas du Pérou
Pommes de terre (les feuilles ont entièrement disparu mais les patates sont bien là, sous terre : il faut juste un peu de chance pour les retrouver dans la permaculture !)

Topinambours Ocas du Pérou

Les légumes racine

Carottes et panais
Radis noirs semés en juin
Betteraves
Fenouil
Raifort

Carottes Fenouil

Les légumes feuilles

Bettes
Chicorées "pain de sucre"
Pourpier
Chénopode Bon Henri
Artichaut
Cardon

Bettes Chicorées Pain de sucre

Cresson Céleri

Parmi les légumes qui ont résisté à la sécheresse, on retrouve pas mal de légumes vivaces. Par définition, ces légumes "poussent tout seuls" et ne nécessitent pas d'arrosage. Ils sont les amis du jardinier paresseux et incontournables en permaculture.

Quelques conseils

- Un épais paillage autour des légumes est obligatoire si l'on veut limiter ou supprimer l'arrosage
- Oubliez le potager en carrés qui dessèche beaucoup trop en été : à peu près rien n'y a survécu à part le persil et des mini-carottes ! Attention aussi au sommet des buttes de la permaculture !
- Si vous avez un coin de jardin orienté au nord, ou sous-bois, c'est là que vous mettrez les courgettes durant l'été, en çroisant les doigts pour que les limaces n'en fassent pas un festin en votre absence et qu'il ne pleuve pas trop (attaque d'oïdium).

Capucines et courgettes semées dans un coin ombragé du jardin