Avec nos 3 poules, nous avons juste assez d'oeufs pour nourrir notre famille (5 personnes). Les poulettes avaient 6 mois lorsqu'elles sont arrivées, en avril 2012.

Georgette, Mignonette et Pipelette gardées par Florine

Trois semaines après leur installation, Georgette, la poule rousse (qui se révèle de loin la meilleure pondeuse), s'est mise à pondre, bientôt suivie des deux autres : Mignonette, la poule noire et Pipelette, le coucou de Malines, aux beaux oeufs marrons et pointus.

Récolter ses oeufs de poule, le bonheur

Toutes trois nous gratifient désormais d'un délicieux oeuf quotidien, mis à part quelques jours de pause par mois.

Trois poules en hiver Récolter ses oeufs de poule, le bonheur

Même durant l'hiver, les poules nous ont offert leurs bons oeufs, avec juste une pause pour Pipelette, le Coucou de Malines, qui a eu la mauvaise idée de muer juste avant les grands froids et qui a cessé de pondre pendant 2 mois, le temps de se refaire un plumage.

Récolter ses oeufs de poule, le bonheur

Georgette (la rousse) et Mignonette (la noire), quant à elles, ont pondu 6 jours sur 7 pendant tout l'hiver. On a même eu quelques réserves d'oeufs pour préparer des "cocognes" le jour de Pâques.

Trois poules en hiver Trois poules en hiver

Désormais, nous mettons les oeufs au menu deux fois par semaine. Une façon super écologique de remplacer la viande !

Trois poules en hiver

Nous avons également eu droit à quelques records : deux oeufs de près de 100 grammes, signés Georgette et Pipelette.

Trois poules en hiver Trois poules en hiver

Vous voulez connaître le secret de ces oeufs "d'autruche" ??? Eh bien, ils ont été pondus après que les poules ont passé la journée à se goinfrer de vers de terre, en liberté dans le jardin !

Trois poules en hiver