Quoi de neuf au potager ?

>> Retour au site de notre jardin











Suivez-nous ! facebook  twitter                            

mercredi 9 avril 2014

Deux recettes à base de renouée du Japon

La renouée du Japon fait partie des abominables plantes invasives et si vous en avez chez vous, mon seul conseil est de l'éradiquer vite fait (arracher et brûler les racines car même au compost, elle reprend).

Si par hasard vous en rencontrez en balade au mois d'avril, profitez-en : la renouée du Japon se consomme à l'état de jeune pousse (max. 50 à 70 cm). Plus tard, elle devient ligneuse.

Jeunes pousses de renouée du Japon

Voici deux recettes tirées du livre de Meret Bissegger : "La Cuisine des Plantes Sauvages", éditions Ulmer.

Tarte à la renouée du Japon (recette sucrée)

La tarte de renouée se prépare comme la tarte à la rhubarbe :

Tarte à la renouée du Japon

- une pâte à tarte "maison" ou toute faite
- couper une vingtaine de jeunes tiges en petits dés (on arrête aux feuilles)
- un mélange de 3 œufs, 250 ml de crème fraîche, une c à s de fromage blanc
- 6 c à s de miel ou de sirop de poire (nous avons mis notre gelée de pétales de pissenlits)
- mélanger le tout, verser sur la pâte et les tronçons de renouée

Cuire 40 minutes au four pas trop chaud. Déguster tiède.

Tarte à la renouée du Japon

Pour être tout à fait franche, le goût est moins bon que la jeune rhubarbe qui pousse en même temps. La tarte est originale, certes, mais si vous avez de la rhubarbe, y'a pas photo !

Renouée du Japon farcie au gratin (recette salée)

Une autre recette, salée cette fois, propose de farcir des sections plus grosses avec du fromage frais et de les gratiner.

Renouée du Japon farcie Renouée du Japon farcie

La farce se compose de fromage blanc, fromage de chèvre, noix pilées et ail des ours.

Vu la difficulté de farcir les tiges (il y a les noeuds et on n'avait pas de douille), on a préféré les couper en deux dans le sens de la longueur, les farcir et ensuite les refermer.

Grosse erreur : on n'avait pas pelé les tiges. L'écorce des tiges de renouées, même jeunes, est très ligneuse. On les a mangées comme des feuilles d'artichauts en grattant l'intérieur.

Renouée du Japon farcie

Le verdict : saveur acidulée franchement... bof. La renouée en cuisine sera plutôt utilisée pour faire des décorations (ou des montages floraux) mais elle n'est pas vraiment mangeable, même jeune.

dimanche 6 avril 2014

Beignets de gaillet gratteron

Le gaillet gratteron forme de longues tiges carrées avec des feuilles verticillées (réunies en cercle autour de la tige, en étages successifs). La tige, les feuilles et les graines collent aux vêtements, d'où mon appellation erronée de "plaque madame" (qui désigne la bardane).


Gaillet gratteron Gaillet gratteron

Ayant découvert dans l'excellent ouvrage de Meret Bissegger que le gaillet (gratteron et blanc) était comestible, j'ai improvisé cette recette en partant de la pâte à beignets préparée pour nos feuilles de consoude.

Cueillir les extrémités des tiges du gratteron (sur 15 cm et à l'état jeune sinon les tiges sont trop coriaces).

Les cuire quelques minutes dans l'eau bouillante (personnellement, je remplis ma bouilloire électrique et je verse l'eau bouillante sur les feuilles dans un plat, sans recuire). Égoutter et couper les tiges en petits morceaux.

Beignets de gaillet gratteron

Préparer une pâte à beignets (œufs, farine, lait : la pâte est moins liquide qu'une pâte à crêpe). Ajouter sel et poivre, et selon les goûts de l'ail et/ou de la sauce soja.

Mélanger les feuilles de gaillet à la pâte et verser... dans les moules de la machine à croque-monsieur (idée venue suite à une panne de gaz !). La recette peut aussi se réaliser dans un appareil à mini-crêpes.

Le résultat : de jolis beignets bien gonflés et dorés, prêts à déguster. Le goût du gaillet gratteron cuit est légèrement amer, il n'en faut donc pas trop (en proportion de la pâte) pour plaire aux enfants.

Gaillet gratteron Gaillet gratteron

Le nec plus ultra : prenez une rallonge électrique et cuisinez sur votre terrasse ou dans votre jardin :-)

N'hésitez pas à me donner votre avis sur la recette et vos suggestions pour l'améliorer !

mercredi 2 avril 2014

Cake salé à l'égopode podagraire

Dans la série "quelle mauvaise herbe allons-nous manger ce soir ?", voici une délicieuse recette, qui nécessite peu de choses et qui a beaucoup plu aux enfants.

Cake à l'égopode Cake à l'égopode

Ingrédients (pour 4 personnes, 8 selon Marmiton mais on a tout dévoré avec les enfants) :

- 200 g de farine
- 1 sachet de levure
- 4 œufs
- 7 cl d'huile
- 12,5 cl de lait
- 100 g de parmesan râpé
- sel
- poivre

Et comme garniture :

Un grand saladier plein de jeunes feuilles d'égopode. On peut aussi utiliser des orties, du chénopode (blanc ou Bon Henri) ou des feuilles de bettes.

Cake à l'égopode

Blanchir les feuilles, les essorer et les hacher grossièrement. Les insérer au mélange (assez liquide, c'est normal).

Facultatif : quelques fines tranches de lard coupées en petits morceaux.

Cuisson environ 45 minutes à 180 degrés.

La recette de la base de cake vient de Marmiton.