Délaissant leur beau poulailler, nos jeunes poulettes Julie et Juliette ont élu domicile sur les vieux meubles du jardin, passant ainsi leurs nuits perchées sur une chaise, dans les buissons.

Nos poules font l'école buissonnière

Le matin, elles viennent sagement au poulailler pour y pondre un bel œuf dans la paille toute propre et manger quelques graines. Puis elles repartent dans les parterres et même dans le pré de l'autre côté de la route.

Nos poules font l'école buissonnière

Au départ, nous les enfermions soigneusement chaque soir, mais nous avons peu à peu appris à leur faire confiance : si elles se sentent mieux dans les buissons, c'est qu'il y a une raison.

Peut-être le poulailler reste-t-il infecté par la coccidiose qui a eu raison de nos trois précédentes poulettes (RIP Georgette, Mignonnette et Pipelette) ? Peut-être est-il plein de poux ? Ou se sentent-elles plus démunies en cas d'attaque dans un lieu fermé ?

Nos poules font l'école buissonnière Nos poules font l'école buissonnière

Quant aux prédateurs, ils semblent de tenir à l'écart de notre jardin, surtout depuis que nous avons décidé de lâcher prise par rapport à la peur de voir un jour disparaître nos poulettes.

Maintenant, plus de poulailler à nettoyer et un beau petit tas de fiente de poule à ramasser sous la chaise où elles passent la nuit. Pour fertiliser le potager, il n'y a pas mieux !

Nos poules font l'école buissonnière

Mon rêve : accueillir un jour un couple de petites poules anglaises qui pourraient voler et qui passeraient la nuit dans les arbres, avec toute leur descendance, pondant leurs petits œufs un peu partout au jardin !

Vive les poules et vive la liberté !